La réglisse pourrait réduire la douleur associée à la dysménorrhée

Cette étude visait à étudier les effets de la réglisse chez les femmes souffrant de dysménorrhée primaire. L’étude a été randomisée, en triple aveugle et contrôlée par placebo. 60 femmes souffrant de dysménorrhée modérée à sévère ont été enrôlées. Elles ont reçu soit de l’ibuprofène (400 mg toutes les 8h, avec un sirop placebo), soit un sirop de réglisse (5 cc deux fois par jour avec des comprimés placebo). La supplémentation a été prise du premier au cinquième jour de la menstruation pendant deux cycles.

Le principal résultat a été le changement de l’intensité de la douleur. La réduction de l’intensité de la douleur a été de 5,85 ± 3,11 dans le groupe réglisse, et de 6,92 ± 1,87 dans le groupe ibuprofène. Il n’y a pas eu de différence dans le changement de l’intensité de la douleur entre les deux groupes (p = 0,151).

Les résultats de cette étude suggèrent donc que la réglisse pourrait être aussi efficace que l’ibuprofène pour réduire la douleur associée à la dysménorrhée.

Jafari Z, Emtiazy M, Sohrabvand F, et al. The effect of Glycyrrhiza glabra L. on Primary Dysmenorrhea compared with Ibuprofen: A Randomized, Triple-Blind Controlled Trial. Iran J Pharm Res. 2019;18(Suppl1):291-301.

Photo by Erwan Hesry on Unsplash

Data Solution

La DATA Solution incontournable pour créer vos produits dans les 28 États membres de l’Union Européenne

Compliance

L'intelligence Artificielle qui reproduit l’approche intellectuelle de nos experts à votre service