Une méta-analyse sur le safran pour la dépression : une efficacité peut-être moins importante que précédemment annoncée

Ce article est extrait de notre base de données réglementaire et scientifique NOL Data Solution. Plus de 60 000 études scientifiques y sont disponibles, vous permettant de prouver le lien entre vos produits et leurs bénéfices santé.

Cette méta-analyse comprenait 7 méta-analyses sur l’effet du safran pour la gestion de la dépression. Les résultats ont montré que la consommation de safran entraînait une réduction significative des scores de l’inventaire de dépression de Beck (BDI) (ES : -3,87 ; IC 95 % : -5,27, -2,46). Cependant, le safran n’a pas modifié les scores de l’échelle d’évaluation de Hamilton pour la dépression (HAMD) (ES : -2,10 ; IC 95 % : -5,05, 0,86, p = 0,164) et les scores mixtes (HAM-D/BDI/DASS) (ES : 0,02 ; IC 95 % : -0,39, 0,43, p = 0,941) (DASS Depression Anxiety Stress Scale).

Par conséquent, le safran semble efficace pour réduire les symptômes dépressifs, mais il est proposé de l’utiliser comme une thérapie d’appoint, et non comme une approche thérapeutique unique pour traiter la dépression.

Musazadeh V, Zarezadeh M, Faghfouri A, Keramati M, Ghoreishi Z, Farnam A. Saffron, as an adjunct therapy, contributes to relieve depression symptoms: An umbrella meta-analysis. Pharmacol Res. 2021 Oct 29:105963.

Photo by Waldemar Brandt on Unsplash

NOL Data Solution
NOL Compliance